Jun, La voix du cœur

En 2011 après le succès d’Anohana, Shunsuke Saitô qui en était le producteur souhaitait voir une nouvelle œuvre du trio Okada, Tanaka et Nagai. Comme à ce même moment Aniplex cherchait à créer un nouveau projet, il proposa un film original pour le cinéma, c’est ainsi que naquit Jun la voix du cœur qui à la base devait être une histoire de Science-Fiction.

Après réflexion le trio changea d’avis pour créer « un film sur la jeunesse « avec les pieds sur terre » » avec comme pilier de l’histoire une comédie musicale. Et cette fois à contrario d’Anohana qui avait été écrit exclusivement par Mari Okada, l’histoire fut écrite en concertation avec Tatsuyuki Nagai et Masayoshi Tanaka.

EPSON019
Illustration de Masayoshi Tanaka

C’est finalement en septembre 2015 que le film est sorti dans les salles au Japon. En France le film a été annoncé par Kazé en Avril 2016 pour une sortie initialement prévue en Décembre 2016 mais, qui aura été reporté à plusieurs reprises sans explications pour finalement sortir en Septembre 2017 dans le plus grand des anonymats. Par ailleurs le film n’aura eu le droit à aucune diffusion cinéma en dehors de quelques événements comme le Festivals d’Annecy.

Mais après cette longue introduction vous devez vous demander de quoi parle l’histoire ?

Résumé :

Jun Naruse porte en elle le poids des regrets. Alors que ses parents lui reprochent d’être la cause de leur rupture, un être magique lui jette un sort qui la rend muette. Au lycée, elle est choisie par son professeur pour créer le Comité Régional d’Échange et d’Amitié. Se dessine alors un collectif au mélange inattendu composé de personnalités atteintes de troubles émotionnels, tout comme Jun.

Tout d’abord, bien que ce film aborde des thèmes « universel » comme l’amitié, l’amour et l’adolescence, il le fait toutefois avec originalité que ce soit par la narration mélangeant poésie et fantasy avec l’histoire de l’œuf ou encore avec l’utilisation de la comédie musicale comme pilier de l’histoire.

Mais ce que l’histoire réussie le mieux c’est encore ses personnages. Les personnages ont tous des problèmes de communications, ils gardent tous des émotions en eux sans oser les exprimer, ce qui les rend très humains et permets de nous identifier à eux. Et parmi eux, on a Jun qui souffre aussi de problème de communications mais qui sans le vouloir et très expressive de pars ses mimiques très bien animées.

jun_running_genga
Animation clé de Jun la Voix du Coeur

Toutefois il n’y a pas que les mimiques de Jun qui soit bien animé, avec Masayoshi Tanaka qui supervise l’animation il n’y a rien d’étonnant à ce que le film bénéficie d’une animation très soignée et qui regorge de petits détails intéressants.

On va retrouver notamment quelques clins d’œil à Anohana dissimulé, comme la musique qu’écoute Takumi au début du film qui est le générique du film Anohana ou encore les 2 amis d’Anaru que l’on aperçoit quand Daiki est au burger.

Le film s’offre même quelques scènes avec un style visuel très proche des livres de conte pour bien marqué le côté fantaisie, ainsi que quelques mouvements de caméra et quelques passage de sakuga pour enjoliver le tout.

Le tout avec un chara-design caractéristique de Masayoshi Tanaka et avec des décors de Takashi Nakamura qui sont selon les mots de Nagai « magnifique » et « digne d’une oeuvre cinématographique ».

Mais l’élément principal du film étant la comédie musicale, l’élément essentiel est la musique. Et pour ce film on va retrouver beaucoup de reprise de musiques occidental tels que Over the Rainbow, Around the World, La pathétique et c’est en partie grâce à Mito du trio Clammbon. Sollicité à la base par Mari Okada pour conseiller sur la musique, elle lui a finalement proposé de s’occuper de la musique du film.  Mito ayant une grande connaissance des comédies musicales de par ses parents musiciens il a décidé d’utiliser de nombreux standard des comédie musicales. Mais il n’a pas été seul à s’occuper de la musique, il a en effet été aidé par Masaru Yokoyama qui à déjà travaillé sur la musique de nombreux animés et notamment l’excellente OST de Your lie in April.

Et en plus de ça vient s’ajouter le thème principal fait par les Nogizaka46 (groupe d’idoles) qui bien que plus calme que leurs musiques habituelles collent très bien au film et est très jolie ainsi qu’une insert song de Kotringo qui est aussi magnifique que son travail sur les musique de Dans un Recoin de ce Monde.

Toutefois il y a un autre élément essentiel à ce film, la voix de Jun.

Bien que je n’aime pas Inori Minase dans le rôle de Rem, j’adore Inori Minase dans le rôle de Jun. Pourquoi ?

Tout simplement parce que même si Jun est muette il faut quand même des sons que ce soit pour montrer qu’elle essaye de parler, qu’elle est d’accord etc. Et pour cela Jin Aketagawa (le directeur du son) et Inori Minase ont fait un travail très minutieux. Inori Minase a enregistré de nombreux bruitage à la demande de Jin Aketagawa qui a ensuite choisi en fonction des scènes s’il y avait besoin d’ajouter un bruitage et lequel. Ajouté à ça les chansons qu’interprète Inori Minase ainsi que le passage ou elle déverse ses émotions et vous avez les raisons pour lesquels je l’apprécie dans le rôle de Jun.

Pour finir même si rien ne le laisse transparaitre à première vue Jun, La Voix du Cœur a souffert de quelques difficultés de production. En effet Mari Okada et Tatsuyuki Nagai se sont beaucoup disputé à propos du scénario du film retardant ainsi la suite du travail Mari Okada c’était même de nouveau isolée.  C’est pour ça que lors de l’avant-première à Chichibu Masayoshi Tanaka n’était pas présent, car il était avec l’équipe d’animation en train de faire les dernières corrections.

Je vous remercie d’avoir lu jusqu’au bout et je vous invite à lire cette article du Journal du Japon sur Jun.

Capture-2018-08-13 16_28_17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s