Interview – Aimer AFASG’15

Cette article est la traduction d’une interview d’Aimer qui a été réalisé par le blog JExperience lors de l’Anime Festival Asia Singapore de 2015 (article original).

Votre 1er succès à était la chansons “Rokutousei no Yoru” de l’animé No.6. Avec le recul, comment pensez-vous que votre carrière musicale a évolué depuis ?

Bien que j’aie commencé ma carrière musicale avec des chansons calme et posé, depuis que j’ai commencé à travailler avec Hiroyuki Sawano, j’ai progressivement commencé à travailler sur des chansons plus rock. Maintenant j’ai appris à maitriser les deux types de chansons, pas seulement les chansons calme et posé

Y a-t-il un lien entre les chansons “AM02:00”, “AM03:00” et “AM04:00” ?

Oui, toutes ses chansons ont un lien et elles ont toutes le même thème pour les paroles (une promenade de minuit). “AM02:00” était la première chanson que j’ai écris et c’était ma 1ère chansons avec un style Rythm & Blues. Elle a été très bien reçue par les fans donc quand j’ai fait un album j’ai décidé de continuer cette série de chanson.

Pouvez-vous nous en dire plus à propos du projet « Live at Anywhere » ?

live_at_anywhere_55809J’ai participé au projet « Live at Anywhere » depuis mes débuts, jusqu’à aujourd’hui. Ce projet me permet de chanter à n’importe quel endroit que je souhaite. Par exemple, j’ai chanté dans un aquarium et dans un planétarium. J’ai prévu de continuer ce projet.

Quels sont les rêves ou les objectifs que vous aimeriez atteindre dans votre carrière ?

La chose la plus importante pour moi à l’heure actuel c’est de continuer de chanter dans le futur, aussi longtemps que je peux. Je souhaite aussi pouvoir répondre aux différents sentiments de mes fans, que ce soit le bonheur ou la tristesse, à travers mes chansons.

En ayant grandit entouré par la musique, est ce que chanter à toujours était votre rêve ? Qui à était la 1ère personne qui vous a inspiré à chanter ?

J’ai toujours aimé chanter depuis que je suis enfant. C’était mon rêve. « Tomorrow » la chanson thème du film Annie, et l’une de mes chansons favorites. J’admire beaucoup la voie claire.

J’aime bien le groupe japonais Spitz. Ils ont vraiment influencé ma musique.

Avec qu’elle artiste voulez-vous le plus travailler ?

Il y a vraiment beaucoup d’artistes que je respecte donc c’est difficile de choisir. Par exemple j’aime les voix de ONE OK ROCK et EGOIST. J’aimerais vraiment travailler avec si j’en ai la chance.

Vous avez intégré des mots anglais dans vos paroles et vous avez vécu à l’étranger, alors où avez-vous vécu et comment cela vous a influencé ?

J’ai vécu à Bristol au Royaume-Unis pendant un moment et c’est là-bas que j’ai expérimenté différents types de musiques. J’aime bien écouter des chansons Anglaise, c’est comme ça que j’apprends les différentes intonations et la prononciation. A partir de là j’ai pu insérer des mot Anglais dans mes chansons.

Vous avez appris plusieurs instruments depuis votre plus jeune âge. Pensez-vous que l’apprentissage d’un instrument vous ai aidé à apprendre d’autres compétences, comme le chant, un autre instrument ou la composition ?

Oui, je pense que c’est lié. J’ai commencé à apprendre le piano et la guitare classique depuis que je suis jeune. Pendant que je joué du piano, il m’arrivait souvent de jouer en chantant. Il m’est même arriver de le faire lors de récital, donc je pense que ça m’a vraiment aidé à devenir ce que je suis aujourd’hui.

Est-ce qu’il y a d’autre genre de musique auquel vous aimeriez vous essayer ? Qu’elles sont vos genres favoris ?

Je ne me limite pas vraiment au genre pour les chansons que je veux chanter. Tant que la chanson véhicule de la tristesse ou du bonheur. Les chansons qui contiennent ces deux thèmes et de l’émotion voilà le genre de chansons que j’aimerais chanter.

Pour la musique que j’écoute, en général j’écoute du rock de la country et de l’électro.

Qu’elle effet cela fait de travailler avec Hiroyuki Sawano ?

61q5allo6ql-_sx355_En travaillant avec Hiroyuki Sawano j’ai travaillé et sorti de nombreuses chansons, y compris celle de Gundam Unicorn et un album ensemble (UnChild). Ces chansons sont pour la plupart des chansons rock fortes et puissantes, dont certaines n’ont que des paroles anglaises. Grâce à cette expérience, je sens que j’ai acquis un nouveau style de chant.

Qu’elles ont étaient les obstacles que vous avez affronter durant votre carrière ? Qu’elle conseil donneriez-vous aux aspirants chanteurs ?

En tant que chanteuse, j’ai joué sur plusieurs scènes et chanté différents genres de chansons. Je pense qu’en tant que chanteuse, il est important de comprendre vos propres chansons et d’avoir un style d’expression unique. Je conseille donc à tous les aspirants chanteurs de forger leur propre style.

Quelle était l’idée derrière le nom de votre groupe de fan officiel, Blanc et Noir ?

En français, cela veut dire noir et blanc, ce qui ressemble à mes chansons, qui parlent de la lumière et de l’obscurité. Je veux partager ce sens avec mes fans.

C’est aussi en français parce que mon nom de scène « Aimer » est aussi un mot français.

A 15 ans vous vous êtes blessé aux cordes vocales, ce qui vous a donner votre voix de husky. Avez-vous déjà ressenti du ressentiment à l’égard de la blessure ou y voyez-vous un cadeau déguisé parce que vos fans adorent votre voix actuelle ?

A cette époque, ce fut une expérience difficile pour moi car j’avais perdu ma voix et j’en étais traumatisée. Mais maintenant, à cause de l’incident, cela m’a aidé à faire du chant une partie encore plus importante de ma vie et c’est la raison pour laquelle je chante maintenant. C’est donc une bénédiction déguisée.

Avec ça à l’esprit, avez-vous déjà pensé à soigner complétement vos cordes vocales ?

Mes cordes vocales, en ce moment, sont encore un peu blessées. Si ça empire, je ne pourrai plus chanter. Par contre, si ça s’améliore, ma voix sera complètement différente. Cela m’a fait choisir de ne pas me faire opérer car je sens que ma voix est parfaitement équilibrée en ce moment.

Durant LisAni vous avez chanté avec Kalafina. Comment avez-vous trouvé cette collaboration ?

En travaillant avec Kalafina, je me suis rendu compte que chacune d’elles avait sa propre voix et en chantant avec eux, j’ai réalisé les forces et l’unicité de ma propre voix. Cela m’a aidé à réévaluer la façon dont je pensais à ma voix.

Vous pouvez lire également la traduction de l’interview de 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s