Kaori d’or 2017

Et oui il sont de retour pour vous jouer un mauvais tour. Les Kaori d’or reviennent pour leur 2ème édition, toutefois il y a eu deux changement pour cette année. En effet il n’y a pas de prix pour le meilleur animé short en revanche il y aura un prix pour le meilleur film.

Pour ce qui est du jury on reprends les même et on recommence donc il est composé des mêmes auteurs de génie et membres de la nouvelle garde de la blogosphère francophone du manga c’est à dire Gaeko, Maitre Griffou (anciennement Yann), Lololeboiteux, Mario Monkey et moi même.

Meilleur Film : Dans un Recoin de ce Monde

Fujiwara Ritsu :

On ne le dit certainement pas assez mais Dans un Recoin de ce Monde est un chef d’œuvre et pour cause il arrive à parler du thème de la guerre de manière atypique au travers de Suzu cette jeune femme qui tous juste majeur se retrouve à devoir vivre avec sa belle-famille et à s’occuper des tâches quotidiennes. Mais là ou ce film est brillant c’est qu’il ne cherche pas à nous rendre triste, il nous montre comment ce personnage de Suzu ce bat fasse à tous ses obstacles, comment des choses simples de la vie peuvent rendre heureux, c’est une ode à la vie et à l’espoir porté par des musiques d’une extrême douceur composé ou réarrangé par Kotringo.

Gaeko :

La concurrence avait beau être réduite, je pense que Dans un Recoin de ce Monde mérite très largement cette victoire. Véritable récit de vie sur le quotidien de la brave Suzu avant, pendant et après la guerre, le film dépeint brillamment comment le conflit s’est immiscé peu à peu dans sa vie de tous les jours. Visuellement très joli et avec une bande originale simple mais superbe, Dans un Recoin de ce Monde est une œuvre emplie de poésie et de sincérité. Un film aussi bon et chaleureux que dur et froid.

Lololeboiteux :

Si la majorité des gens que je connais retiendrons Your Name comme le film d’animation qui les a le plus marqué ces dernières années, pour ma part c’est bel et bien Dans un Recoin de ce Monde qui rempli ce rôle. Probablement d’ailleurs en fonction de deux points : une histoire émotionnellement forte, touchante et triste au contexte bien plus lourd, et d’un autre côté une patte graphique bien particulière qui donne une vraie identité au titre de Sunao Katabuchi adapté du manga de Fumiyo Kouno. Dans un Recoin de ce Monde est à la fois un titre qui dépeint tristement le quotidien des civils japonais embarqués malgré eux dans une guerre interminable et longtemps resté distante avant que les américains ne soient à portée de bombardement en 44, mais il est aussi à sa façon une ode à l’optimisme et à la volonté de vie qu’incarne Suzu jusqu’au bout de l’œuvre.

Maitre Griffou :

Dans un Recoin de ce Monde est un chef d’œuvre. Le film nous dépeint avec douceur et poésie le quotidien de Suzu et sa belle-famille pendant la seconde guerre mondiale. Tout le long le film ne va jamais nous montrer cette guerre directement, on est « loin de tout ça » mais à la fois très proche car sa touche tout le monde, quoi qu’on fasse elle est là et influe sur la vie de nos héros. On passe par toutes les émotions, le film possède beaucoup de scènes très fortes, mais il n’est nullement tire-larmes. Du coup ne passez pas à côté de ce film qui mérite toutes les louanges qu’il reçoit. Ah et puis tant qu’à faire lisez le manga et toutes les œuvres de Fumiyo Kouno.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Lou et l’ile aux sirènes

507848.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxTout comme Dans un Recoin de ce Monde il à était récompensé au Festival d’Annecy et pour cause Lou et L’île aux Sirènes est une perle. On retrouve le style déjanté de Yuasa, avec une animation éblouissante notamment au niveau des mouvements de caméra, des couleurs pop, une bande-son excellente qui donne envie de danser et une chanson finale sublime. A la base le film me tenté pas plus que ça et au final ça a été une très bonne surprise donc je vous invite à le regarder. Mention spéciale pour Muramatsu Takatsugu qui signe là une excellente ost 3 an après avoir faite l’excellente ost de Souvenir de Marnie.

Coup de coeur de Gaeko : Lou et l’ile aux sirènes

507848.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxYuasa signe là un véritable condensé de bonne humeur, qui se traduit par des personnages attachants et un protagoniste qui s’ouvrira aux autres via la musique. D’ailleurs, le film est une perle musicalement parlant tant ses morceaux sont entrainants et beau (à l’image de la chanson finale de Kai qui est splendide). Le style de son réalisateur est évidemment très présent, avec une animation bourrée de vie et tendant souvent dans le cartoon. Mais c’est justement pour ça que j’aime Yuasa et que j’aime Lou et l’ile aux sirènes.

Coup de coeur de Lololeboiteux : A Silent Voice

2068130.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxJuste un petit mot sur mon autre favori qu’était A Silent Voice, la magnifique adaptation d’un des mangas qui m’a le plus touché et qu’encore aujourd’hui je trouve incroyablement fort dans sa vision de problèmes importants dans la société japonaise mais aussi française dans une certaine mesure : discrimination, harcèlement, pression sociale ou encore parents isolés.

Coup de coeur de Maittre Griffou :Lou et l’ile aux sirènes

507848.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxMasaaki Yuasa (Mindgame, The Tatami Galaxy, Ping-Pong etc) s’essaye aux films « grand public » et attention spoiler : C’est une énorme réussite, comme toujours avec lui. Mais grand public ou pas la patte de Yuasa est plus que présente, que ça soit par quelques thèmes abordés mais aussi via son animation que l’on reconnait au simple coup d’œil (et dont je suis amoureux). C’est un film survitaminés, jouissif et qui va au bout de ses idées. C’est un vrai plaisir de voir ses personnages évolués au fur et à mesure de l’histoire, histoire classique au demeurant mais tellement efficace. C’est une ode à la joie et parfois ce genre de film fait un bien fou, surtout quand c’est aussi bien réalisé. N’oublions pas la musique ! Musique qui va permettre au héros de se dévoiler et d’évoluer au fil du film (la bande son est exceptionnel). En bref : Allez regarder Lou et l’île aux sirènes.

Meilleur Anime : Made in Abyss

Gaeko :

C’est simple : Made in Abyss a tout réussi. Pour détailler, la série est excellente en tout point. Son animation est particulièrement soignée, les décors sublimes, le design des personnages, monstres et autres créatures jolis et détaillés pour certains. D’ailleurs le design très enfantin des protagonistes permet de contraster fortement avec l’univers particulièrement cru et dur de l’Abysse. Je ne peux omettre la bande originale tout bonnement exceptionnelle, avec quelques insert song (Tomorrow étant ma préférée) de toute beauté. L’histoire, enfin, n’est pas en reste avec une fièvre de l’exploration forte qui nous plonge avec ses personnages dans leur exploration de l’Abysse. Clairement une des meilleures productions de ces dernières années, et la nouvelle d’une saison 2 est d’autant plus savoureuse.

Lololeboiteux

Ai-je besoin une fois de plus de revenir sur les raisons pour lesquelles je défends Made in Abyss depuis plusieurs moi comme étant mon anime de l’année ? La prestation livrée par le studio Kinema Citrus et le réalisateur Kojima Masayuki est en effet à un niveau où l’on ne l’attendait pas pour l’adaptation du titre de Tsukushi Akihito. Chara-design plaisant, décors somptueux et faux rythme doucereux qui nous endort pour mieux nous trainer vers le drame, beaucoup d’ingrédient étaient réunis pour le faire triompher. Le dernier épisode est à lui tout seul un petit chef d’œuvre et probablement un des trois meilleurs épisodes de l’année et que dire du travail de Kevin Pekin qui signe une des toutes meilleurs OST de l’année malgré la présence de poids-lourd du genre dans de nombreuses productions.

Maitre Griffou :

J’ai pas vu Made in Abyss mais je suis sûr que c’est moins bien que Natsume Yuujinchou donc j’invalide ce résultat.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Les Enfants de la Baleine

84718lMon coup de cœur pour le meilleur animé va sans aucunes hésitations à l’adaptation des Enfants de la Baleine. Bien que de nombreuses personnes m’ai parlé du manga la lecture du résumé ne m’avais pas tenté plus que ça (puis c’était Glénat), mais au finale cette adaptation ma donné envie de commencer le manga. L’univers est très intéressant, l’animé à un style graphique très travailler comme le manga et l’histoire de ce peuple qui erre jusqu’à ce qu’une rencontre vienne tout changer à réussi à me toucher. Et j’ai encore plus apprécier la narration qui par moment se fait par le personnage de Chakuro ainsi que l’ost qui est de très bonne facture.

Coup de coeur de Gaeko : Urara Meirochou

84119lMon coup de cœur anime de 2017, c’est de loin Urara Meirochou. J’ai pris un plaisir fou à suivre les personnages de cette tranche de vie à dominance moe et sur fond de divination. Si le début fut difficile, j’ai fini par être conquis par cette série envoutante, qui a su me surprendre avec des moments émouvants. Pour le reste, c’est l’excellente alchimie entre les quatre apprenties urara qui fait sa force, avec beaucoup de moments drôles et chaleureux. Le tout animé très joliment par J.C. Staff et une bande originale plutôt jolie. Une adorable comédie qui saura apaiser votre cœur, avec de surcroit une triplette de best girl en les personnes de Kon, Koume et Chiya.

Coup de coeur de Lololeboiteux : Sangatsu no Lion

82901lPuisque cette section coup de cœur sert à mettre en avant un autre titre que le vainqueur, j’ai choisi ici de rappeler aux gens que Sangatsu no Lion est vraiment une série excellente un peu comme pour SnK à la fois parce que le support original d’Umino Chica est une vraie perle mais aussi parce que le studio Shaft avec qui je suis souvent critique, livre là une remarquable adaptation de l’œuvre à la fois très fidèle mais qui apporte aussi beaucoup de par son esthétisme. Si A Silent Voice est mon meilleur film « social » de l’année, Sangatsu no Lion est quant à lui ma meilleure

Coup de coeur de Maittre Griffou : L’attaque des titans

80720lAh bah oui les gens qui me connaissent savent que je suis amoureux de cette œuvre, mais pour autant ils savent aussi que la saison 1 m’avait déçu. Mais là rien à dire c’est une vraie réussite, techniquement, visuellement, au niveau du rythme (un de mes soucis de la saison 1) la saison 2 a tout pour qu’on la considère comme une grande saison (Et pour le coup ça prouve l’excellent choix de ne faire que 12 épisodes). Je ne parle pas de la musique parce que ça c’était déjà une réussite lors de la saison 1, Sawano remet le couvert et cette fois encore on mange à notre faim. Pour ce qui est de l’œuvre c’est un excellent arc, mais résumer cette saison aux grosses révélations serait triste tellement cet arc est bourré de qualités, son rythme effréné presque asphyxiants, le superbe développement de certains personnages, l’univers qui s’étend. Bref regardez cette saison 2 !

Meilleur visuel : L’Ère des Cristaux

Fujiwara Ritsu :

Si souvent les fans d’animation médisent sur la CGI et la 3D c’est très souvent car celle-ci est mal faite. Toutefois L’ère des cristaux et le parfait contre-exemple. Le studio Orange à réussi à faire une superbe animation 3D/CGI mais pas seulement, les couleurs sont très soignées, les lumières et les reflets sur les cristaux sont également très soignées mais surtout le mouvement durant les scènes d’action est d’une fluidité juste incroyable, ça donne envie d’avoir plus d’animé en 3D de la part de ce Studio.

Lololeboiteux :

Plusieurs titres m’ont marqué par leur visuel travaillé et ou original cette année, avec en vrac quelques exemples : L’Attaque des Titans, Made in Abyss, Dans Un Recoin de ce Monde ou encore Acca (non exhaustif). Mais il faut bien avouer qu’il n’est pas immérité de saluer aujourd’hui le remarquable travail du studio Orange pour son premier anime en solo sur L’Ère des Cristaux. Le rendu 3D est en effet décrié par les fans du milieu, souvent à raison d’ailleurs, mais Orange montre une nouvelle fois et de façon éclatante qu’il est possible d’obtenir un travail d’une grande qualité visuelle dans le genre. Le choix des couleurs, des designs et les décors soignés viennent compléter un ensemble à la fois original et agréable à contempler et qui apporte un vrai plus par rapport à l’œuvre originale.

Maittre Griffou :

En tant qu’énorme fan du manga je suis heureux de voir son adaptation animée remporter ce prix, surtout que j’avais peur pour le 3D. Mais j’ai vu qu’un épisode de l’anime, du coup bah je ne suis pas le mieux placer pour en parler. Mais cet épisode m’avait ravi, la fluidité des mouvements, les couleurs, les plans sublimes bref impatient de voir la suite quand Sony validera enfin l’application ADN. (Lisez le manga car visuellement c’est une expérience à vivre)

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Les Enfants de la Baleine

84718lTout comme j’avais adoré le style des décors de Grimgar l’année dernière, j’ai adoré celui des Enfants de la Baleine cette année. Le style peinture est encore plus jolie que celui de Grimgar et est très bien réalisé particulièrement le ciel avec les teintes rose/orangé des couché de soleil, et les Nous avec toutes leurs couleurs, et les ailes de Neri, et en faites tous les décors et pas seulement les décors. Je tiens toutefois à mentionner également l’excellent travail réalisé sur Kuzu no Honkai par le studio Lerche qui est plus qu’honorable notamment avec l’utilisation du split screen et un très bon travail sur les couleurs (j’en profite pour vous dire de regarder Minuscule cette saison c’est aussi fait par Lerche et y encore du split-screen en plus d’un visuel exquis).

Coup de coeur de Gaeko : Made in Abyss

84985lUn choix assez évident, tant la série brille par une réalisation extrêmement soignée. Je retiens en premier les décors de l’Abysse, conçus par Osamu MASUYAMA, un ancien de chez Ghibli, et qui m’auront fait voyager dans cet univers aussi improbable que magnifique. Il ne faut pas omettre également le design des monstres et autres créatures, faits par Kou Yoshinari. Enfin, c’est l’animation et la réalisation en générale de la série qu’il faut saluer puisqu’elle est tout simplement splendide de bout en bout.

Coup de coeur de Lololeboiteux : Les Enfants de la Baleine

84718lJe viens de citer quelques autres titres auxquels j’ai pensé pour ce prix, mais il en reste un qui n’est certes pas le meilleur mais qui mérite que je lui consacre quelques lignes ici : c’est Les Enfants de la Baleine. J’ai souvent été prompt à me moquer gentiment de JC Staff comme étant en général un studio du « moyen » livrant des adaptations standardisées et à la fois ni mauvaise mais aussi ni remarquables. En l’occurrence pour ce titre ce n’est pas le cas et le rendu visuel possède une vraie identité notamment pour tout ce qui concerne les environnements ce qui participe grandement à créer un certain attachement à cet univers pour ma part.

Coup de coeur de Maitre Griffou : Aucun mais …

84327lJ’aurais pu choisir Tsuki ga kirei, déjà il y a le design magnifique de Loundraw (http://loundrawblr.tumblr.com/), l’anime a un style très « chaud et sucré » qui correspond assez bien à ce qu’il raconte. Puis c’est plutôt bien animée, des petits mouvements bien fluide qui font que Tsuki ga kirei possède bien des qualités visuelles. Mais le gros problème c’est cette 3D vraiment affreuse et un peu trop présente. Ne vous inquiétez pas, visuellement vous avez vraiment de quoi vous faire plaisir avec l’animation japonaise en 2017, c’est juste que perso j’ai pas réussi à en placer un vraiment au dessus du lot dans mon cœur (Par contre tout en dessous de tout il y a Hand shakers, c’était gratuit mais voilà bisous)

Meilleur écriture : Shingeki no Kyojin S2

Gaeko :

Je suis un gros rageux qui avait trouvé l’écriture de la première saison assez mauvaise, notamment dans son final particulièrement frustrant. Mais cette suite m’aura déjà fait comprendre mon tort, mais en plus m’aura complètement conquis. J’ai été complètement absorbé par le rythme intense des évènements qui s’enchainent à chaque épisode. Le tout sublimé par une réalisation très maligne qui sait parfaitement jouer avec le spectateur. Une véritable leçon d’écriture qui nous est offerte ici par la série.

Lololeboiteux :

La lutte fut difficile pour ce titre, j’avais à titre plusieurs challenger pour cette position et notre vainqueur Shingeki no Kyojin S2 en faisait partie. A titre personnel et me gardant volontairement de toute lecture et de tout spoil, c’est à nouveau une grande claque dans ma gueule que je me suis vu assené par le studio Wit en ce printemps 2017, claque qui m’a d’ailleurs poussé à me refaire récemment l’intégralité des 37 épisodes et 5 OAV pour me rendre compte de la double qualité du titre. D’abord celle de l’écriture d’Isayama dans un titre intense et rempli de révélations astucieusement dosées, et celle du studio Wit qui arrive à rendre l’ensemble à la fois beau, captivant et épique d’autant plus que le titre est appuyé par l’OST magistrale de Sawano.

Maitre Griffou :

Son écriture est vraiment brillante, et la relation entre Ymir et Christa en est le meilleur exemple. Tout le long elles vont énormément évoluer, ensembles. Elles sont superbes à voir avancer pendant ces 12 épisodes, cette confiance aveugle est d’une force presque visible à l’œil nu. Il y a aussi les moments calme où elles sont justes adorables, c’est vraiment un couple magnifique qu’on a envie de chérir de toute nos forces. Un autre personnage brille aussi cette saison, mais ça serait du spoil de l’évoquer donc à vous de le découvrir. Par ailleurs l’histoire est excellente aussi, sa très bonne écriture ne se résume pas à ses nombreux très bons personnages, le scénario, les événements et comment ils sont amenés font que l’attaque des titans est l’une de mes œuvres favorites. Alors svp ne passez au-dessus des commentaires méprisants et souvent vide qui critique juste le titre populaire, forgez-vous votre avis.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : New Game !!

86790lS’il y a bien un animé qui m’a marqué par son écriture cette année c’est bien la S2 de New Game. Pourquoi ? Ce n’est pas juste un animé moe ? Tout simplement parce que dans cette saison tous les personnages vont être développé, que ce soit Hifumi qui va essayer de surmonter ça timidité et gagner en responsabilité, la relation entre Yun et Hajime qui va se renforcer, Nenechi qui va se passionner pour la programmation, Kou qui va faire fasse à ses supérieurs, Aoba qui va gagner en responsabilité etc. Bref cette saison est excellente est c’est grâce à son écriture (et à Kou parce que c’est la meilleur).

Coup de coeur de Gaeko : Tsuki ga kirei

84327lCe que j’ai préféré dans Tsuki ga Kirei, c’est la douceur et la simplicité de son écriture. Ce n’est clairement pas la plus dramatique des romances, mais elle ne cherche jamais à l’être. Là, nous avons une simple histoire d’amour entre deux adolescents, à laquelle se mêle quelques troubles de leur âge. Et au final, c’est tout là le charme de la série : une histoire d’amour simple, tendre, et belle.

Coup de coeur de Lololeboiteux : Le Rakugo ou la Vie

82947lJ’avais plusieurs autres chouchous pour cette catégorie comme Girl’s Last Tour ou Acca mais c’est avant tout de la seconde saison du Rakugo ou la Vie dont je voulais parler. Déjà l’année dernière le titre avait su marquer profondément ceux qui s’y étaient risqués et il était même parvenu à se glisser dans des places d’honneurs des prix Minorins dont celui de l’écriture. Cette année la seconde saison était à nouveau au rendez-vous avec un résultat de haute volée et des personnages et une histoire remarquable à la fois pour son ambiance si particulière mais aussi la justesse et la force des différents personnages qui livrent un véritable récital jusqu’à une magnifique conclusion d’un des meilleurs titres de la décennie.

Meilleur opening : Shingeki no Kyojin S2

Gaeko :

SASAGEO SASAGEO. Tout simplement. Plus sérieusement, l’opening envoie du très très lourd avec une chanson extrêmement épique et qui nous plonge directement dans l’ambiance à la fois déterminée et désespérée de la série. Ajoutez à cela une séquence de bataille particulièrement intense dans la seconde moitié avec une animation folle, et vous obtenez sans surprise un opening de dingue.

Lololeboiteux :

On rentre dans les catégories que je maitrise assez mal mais c’est à nouveau SnK qui l’a emporté pour ce prix de l’opening. Je n’avais pas pensé à celui-là en premier mais il est vrai qu’il occupe sans rougir le tout haut du panier de l’année. D’un côté on retrouve pour la troisième fois Linked Horizon pour ce Shinzou wo Sasageyo ! entrainant et épique après les non moins excellents Guren no Yumiya et Jiyuu no Tsubasa et de l’autre encore un très bon travail de Wit qui monte en rythme avec la musique pour une seconde partie assez épique bien qu’un peu gâchée par une séquence finale un peu étrange.

Maitre Griffou :

Je n’avais pas franchement accroché à ce qu’avait fait Linked Horizon sur la saison 1 et du coup les revoir de nouveau humpf. Mais ! L’opening de la saison 2 est vraiment bon, il dégage une vraie force et une énergie communicative qui donne envie de joindre nos héros pour casser la gueule à quelques titans, et c’est pas mal. Le visuel ne déçoit pas, bien au contraire donc je trouve la victoire de SASAGEYO totalement mérité.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Ballroom e Youkoso

87987lC’est clairement le coup de cœur sur lequel je suis le plus indécis et pour cause on a eu le droit à d’excellent opening cette année : l’opening de Kuzu no Honkai par 96neko, les openings de Re:Creators par Sawano feat Tielle & Gemie, les openings de Ballroom e Youkoso par Unison Square Garden et l’opening des Enfants de La Baleine par Ririko. Si je devais me baser sur la musique ce serai Re:Creators, mais un opening ce n’est pas qu’une musique c’est aussi un visuel et dans cette avec le visuel ce serai surement Kuzu no Honkai, mais un opening c’est aussi une ambiance sur ce point celui des Enfants de la Baleine est très bon car il retranscrit très bien cette ambiance d’errance/voyage. Malgré tout il y a un facteur plus important que tous, c’est le facteur danse et c’est clairement Ballroom e Youkoso qui le remporte, que ce soit le 1er ou le 2ème opening les deux donnent envie de danser, mention spéciale pour le bassiste de Unison Square Garden qui est juste au top.

Coup de coeur de Gaeko : Gamers

86827lPas le plus incroyable, mais très sympa. Si visuellement la première moitié n’est qu’une succession de références vidéoludiques, la seconde est bien plus sympathique avec une scène de combat dans la pure tradition RPG avec de très bonnes séquences d’animation. Et puis c’est surtout la chanson que j’aime particulièrement, dynamique et de bonne humeur

Coup de coeur de Lololeboiteux : Acca

83776lSi je devais n’en garder qu’un en 2017, je penser que ça resterait l’incroyablement prenant, coloré et rythmé opening de Acca avec notamment le très cool Shadow and Truth de One III Notes même si niveau animation cela reste limité et pas aussi remarquable que le très efficace Deal with the Devil de Kakegurui.

Coup de coeur de Maitre Griffou : Love & Lies

86662lAlors là c’était dur de mettre autre chose, je veux dire depuis la sortie de la musique j’ai du l’écouter genre 1 million de fois, donc on peut parler de coup de cœur je pense. L’excellent groupe Frédéric nous propose une musique qui donne tout simplement envie de danser jusqu’au bout de la nuit, dès que le premier kanashi retentit notre corps ne peut plus s’arrêter c’est une drogue communicative. Pardon, sinon pour le visuel ? Concrètement c’est fade et sans intérêt. L’anime ? Pas vu, mais le manga n’est pas franchement brillant, quelques idées intéressantes, plutôt sympa à suivre mais concrètement je le conseille pas plus que ça. Contentez-vous de danser sur l’opening (l’ending est tout doux au passage)

Meilleur ending : Dans un Recoin de ce Monde

Fujiwara Ritsu :

Comme je l’ai déjà dit dans mon article, la musique de Dans un Recoin de ce Monde est magnifique les OST sont tous emplie de poésie et de mélancolie, mais l’ending est clairement un cran au-dessus. Bien que ce soit un réarrangement d’une chanson de Akiko Yano (grande artiste japonaise) la chanson n’est pas pour autant une pâle copie, pour cause Kotringo qui a fait la reprise à carrément changé le registre de la chanson pour un registre plus pop. Mais ce qui donne vraiment toute sa beauté à cette chanson c’est le piano et la voix de Kotringo qui vienne nous bercer après que le film nous est fait pleurer.

Gaeko :

Une chanson pas forcément marquante, mais qui illustre parfaitement la douceur mais également la mélancolie qui caractérisent si bien cette œuvre.

Lololeboiteux :

On va l’avouer, sur les ending je suis encore plus nul que pour les opening dans la mesure où je dois bien en zapper 70% dans l’année…Néanmoins quand ils sont sympathiques je les laisse à chaque fois. Mais dans le cas présent c’est bel et bien l’ending d’un film qui a gagné notre prix avec le très beau et touchant Migite no Uta de Kotringo qui vient conclure ce chef d’œuvre sur sa touche optimiste. Il fait partie de ces morceaux qui sont capables de me tirer quelques larmes avec une simple écoute.

Maitre Griffou :

Pas grand-chose à dire dessus à part que c’est vraiment une musique splendide, d’une douceur absolue et du coup ça colle parfaitement avec Dans un recoin de ce monde. Finir sur cette note de douceur après avoir fait souffrir notre petit cœur n’était pas une mauvaise idée

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : New Game !!

86790lFan service /100 le 2ème ending de la saison 2 de New Game aura était mon grand coup de cœur malgré le très bon ending de Kuzu no Honkai chantais par l’excellente Sayuri. Si j’ai préféré celui de New Game c’est simplement car la musique chantée par les seiyu tout en douceur accompagne très bien les jolies illustrations qui viennent s’ajouter à une Aoba qui marche pour au final finir par marcher au côté de ses collègues. Bref plus que tout ce qui m’a plus c’est la symbolique de l’ending qui colle parfaitement avec l’évolution du personnage d’Aoba lors de cette saison.

Coup de coeur de Gaeko :Girl’s Last Tour

88321lUn ending extrêmement sympathique et entrainant, le tout avec un visuel original réalisé par l’auteur du manga himself. Un condensé de bonne humeur avec les deux protagonistes Chito et Yuuri évoluant dans leur monde désert (et Yuuri offrant même une petite danse). Amusant et empli de bonne humeur, il illustre comme il se doit la vie particulière de nos héroïnes particulièrement complices. Et impossible pour moi de résister à cette musique beaucoup trop dansante !

Coup de coeur de Lololeboiteux : Girl’s Last Tour

88321lDifficile de ne pas dire quelques mots de Girl’s Last Tour pour ses ending, notamment le prenant One More Night chanté par les deux doubleuses principales Inori Minase et Yurika Kubo le tout avec en fond un visuel animé en style dessin de manga animé où la mangaka du titre original a été mise à contribution. Mais aussi le très beau Amadare no Uta qui sert d’ending à deux épisodes dont le dernier et où les deux seiyus sont à nouveau mise à contribution pour un résultat qui a bercé ma fin d’année.

Coup de coeur de Maitre Griffou : Shingeki no Kyojin S2

80720lJ’ai beaucoup hésité car la concurrence est plus que rude, Yamishibai saison 5, les 2 ending de la seconde saison de Shingeki no bahamut par DAOKO, l’ending de Kekkai sensen 2 par DAOKO et Yasuyuki Okamura (oui j’aime bien DAOKO) mais celui-ci. Je ne voulais pas parler encore de SnK mais il sort beaucoup trop de l’ordinaire pour que ça ne soit pas mon chouchou (et j’adore la musique, accessoirement). Il est ultra creepy et nous met vraiment mal à l’aise et ça c’est l’un des trucs que j’adore dans L’attaque des titans ! Alors retrouver ça dans l’ending ça me fait ultra plaisir, et puis ce visuel divin. Vrai coup de cœur !

Meilleur personnage féminin : Suzu

Fujiwara Ritsu :

C’est encore un prix pour Dans un Recoin de ce Monde mais encore une fois c’est mérité car la qualité de l’œuvre est fortement liée au personnage de Suzu. Suzu est un personnage très attachant que ce soit par sa maladresse, sa candeur, son côté tête en l’air ou encore ses petites mimiques on s’attache vite à se personnage est on à envie de la protéger et de la voir devenir heureuse. C’est également très amusant de voir le plaisir qu’elle prend à s’occuper des tâches quotidiennes et à essayer de gérer au mieux les provisions etc. En fait Suzu c’est comme une petite sœur on à envie de taper tous ceux qui lui font du mal.

Gaeko :

Un personnage incroyable, une rêveuse courageuse qui fera preuve d’un immense courage, à la fois pour supporter la guerre qui envahit peu à peu son quotidien, mais également pour soutenir son entourage du mieux qu’elle peut. Elle ne fait pas toujours les choses à la perfection, et est assez maladroite mais toujours souriante. Un personnage qui se construira un caractère fort au fil d’une l’histoire qui aura su me bouleverser, tant elle est aussi belle que cru.

Lololeboiteux :

Et c’est donc un troisième pris pour Dans un Recoin de ce Monde et cette fois pour le personnage de Suzu sur qui une bonne partie de la qualité du titre repose. Comment ne pas avoir de l’affection pour cette jeune femme à la fois maladroite et tête en l’air mais aussi pleine de bonne volonté et qui refuse de se laisser abattre par les épreuves de plus en plus difficile qu’elle traverse. On rit et on pleure avec elle, on s’inquiète pour elle et jusqu’au bout on se surprend à espérer une fin heureusement pour ce personnage.

Maitre Griffou :

Vous cherchez un personnage adorable, attachant, rigolo mais aussi d’une force incroyable ? Et bien voilà Suzu. Son évolution est vraiment excellente, petit à petit elle passe de ce petit être rêveur et tête en l’air à une femme forte et déterminée qui affronte tout ce que la vie lui met dans la gueule (je te hais la vie, rend Suzu heureuse). Bonus pour ses expressions faciales qui sont la 7ème merveille de ce monde.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Kou Yagami

313537Si l’ensemble des personnages féminins de New Game ont étaient très bien développé dans cette 2nd saison, il y a un personnage qui à vraiment porté l’animé pour moi et c’est Kou. Pourquoi ce choix ? Tout simplement car dans cette 2ème saison on la voit qui n’hésite pas à dire ce qui lui plait pas dans les choix de ses supérieurs, on découvre un peu plus les problèmes qu’elle a rencontré à ses débuts et sa relation prof/élève avec Aoba évolue vers une relation avec plus de complicité et de rivalité. Mais ce qui m’a vraiment fait adorer ce personnage c’est la difficulté qu’elle a à exprimer ses sentiments qu’elle réussi un peu à surmonter dans cette saison. Bref c’est un personnage cool dans lequel je me reconnais.

Coup de coeur de Gaeko : Kon

321909Comme pour l’anime, Kon est un véritable coup de cœur. J’ai complètement succombé à son caractère à la fois sérieux mais aussi curieuse de s’ouvrir aux gens et de découvrir de nouvelles choses. Elle bénéficie également de plusieurs grands moments avec pas mal d’émotions, ce qui m’a d’autant plus fait aime le personnage. Sa manière d’interagir avec ses camarades était également très plaisante, mêlant intelligemment son caractère sérieux à des moments plus détendus et rigolos. Un personnage adorable et étonnamment intéressant, à l’image de sa série.

Coup de coeur de Lololeboiteux : Ymir et de Christa

85ecfcd6c01749acc4b1ee703a483edc--shingeki-no-kyojin-shipsSi ma liste de personnages masculin est assez courte, il n’en était pas de même pour les personnages féminins avec par exemple l’emouvante Chtholly ou les attachante Yuu et Chi…mais mon coup de cœur ira une fois de plus à un duo. Ce duo c’est une des pierres angulaires d’un anime qui a été cité déjà plusieurs fois car je parle bien d’Ymir et de Christa de SnK. Un duo atypique de deux femmes au passé difficile mais qui se serrent les coudes face à l’adversité et la mort qui les entoure qu’il s’agisse de la farouche et puissante Ymir ou de la timide et douce Christa.

Coup de coeur de Maitre Griffou : Moriko Morioka

336520Mori-Mori ou de son vrai nom Moriko Morioka est un vrai coup de cœur. Peut-être plus car de base je ne comptais pas voir la série et au final j’ai été conquis, notamment grâce à notre héroïne avec laquelle je me suis trouvé bien trop de points communs. Devenue NEET suite à son dernier job qui a littéralement aspiré toute son essence de vie, notre héroïne va retrouver joie et bonne humeur grâce à son vieil ami les MMO. Suite à pas mal de circonstance sa vie sociale (et amoureuse) va passer d’inexistante à beaucoup trop mouvementée pour une casanière comme elle. Difficile de gérer tout ça quand les relations humaines c’est pas notre fort et qu’on a un taux de confiance en soit de 0,1%, mais elle va essayer de s’accrocher malgré tout. C’est un personnage très humain, adorable et qu’on a envie de supporter de tout notre cœur.

Meilleur personnage masculin : Kotarou Azumi

Fujiwara Ritsu :

Ce qui m’a fait aimer Tsuki ga Kirei c’est la romance, mais aussi le personnage de Kotaro. Là où la plupart des animés romance s’amuse à nous montrer l’image d’un personnage masculin beau-gosse qui à de l’assurance on a là tous l’inverse, Kotaro est un personnage introverti, timide, réservé, solitaire et romantique ce qui donne un côté plus réaliste à la romance et nous donne envie d’encourager ce couple qui est soit dit en passant très mignon. Bref c’est un personnage qui ne démérite pas totalement ce prix bien qu’il y ait d’autres personnages qui l’aurait mérité.

Gaeko :

En fait il se retrouve là car on avait trop peu de nominés donc bon. Après il est sympa et vraiment cool comme personne principal, avec une évolution dans son caractère au travers de ses sentiments amoureux qui le rend adorable. Mais c’est à peu près tout.

Maitre Griffou :

C’est un petit personnage bien sympathique et plutôt attachant comme peut l’être l’héroïne de Tsuki Ga kirei mais bon concrètement il est l’expression « au bon endroit au bon moment ». Personne ne pense qu’il mérite mais beaucoup de goûts différents (et des escrocs comme moi qui n’ont vus que 10 animes en 2017 et ne proposent que 2 personnages) font qu’il se retrouve ici, c’est la vie félicitation à lui (car il reste un petit bonhomme tout doux). LE MEILLEUR C’EST NATSUME TAKASHI.

Coup de coeur de Fujiwara Ritsu : Tatara

340057Mon coup de cœur ira à Tatara de Ballroom e Youkoso, j’aime beaucoup ce personnage car c’est un personnage lambda qui se découvre une passion pour la danse et qui grâce à ça va faire des rencontres. Mais ce que j’ai aimé c’est les relations qu’il noue, la façon dont il marque les personnes qu’il rencontre et surtout les relations avec ses différentes partenaires tout particulièrement celle avec Chinatsu qui est la plus complète.

Coup de coeur de Gaeko : Jean Otus

323677Difficile de ne pas apprécier le charisme nonchalant qui transpire de Jean Otus. Si ACCA 13 est une série brillamment écrite avec des magouilles politiques de fond, elle le doit notamment au charisme de ses nombreux personnages, et surtout celui de Jean. Sobre et d’un calme à toute épreuve, il aura ébloui de sa classe l’intégralité de la série. Et ce même si je suis un bon amateur des personnages à l’allure blasée.

Coup de coeur de Lololeboiteux : Yuurakutei Yakumo et Yotaro

s8Y4FoOUDifficile pour moi de parler de meilleur personnage masculin sans évoquer un duo (voire un trio) avec le duo Yuurakutei Yakumo/Yotaro de Rakugo (et Sukeroku si on compte trio). Un duo de personnage fort et marquants servis par un doublage de très haute volée pour des performance très exigeantes. Le personnage de Yakumo notamment est un vrai pilier de tout le titre du début à la fin qui s’impose à la fois pour son charisme et son assurance mais aussi ses faiblesses et ses erreurs. Mon choix suivant aurait aussi été un duo (trio) avec les deux leaders de Tekkadan : Orga et Mikazuki (ainsi que McGillis ) au destin aussi héroïque que tragique.

Conclusion

Merci d’avoir lu cette article jusqu’au bout, j’espère qu’on aura réussi à vous donnez envie de découvrir ses œuvres que nous avons appréciés. N’hésitez pas à aller lire les blogs des autres blogueurs qui ont participé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s