La Parenthèse saisonnière #Automne 2016

La saison d’automne c’est bien, c’est la saison ou les arbres change de feuillage avant de le perdre, c’est la saison où il pleut souvent (c’est beau la pluie) et cette saison était encore mieux puisqu’on a eu le droit à de bon animés avec quelques suites qui étaient assez attendues mais passons au sujet du jour les animés de cet automne.

Ajin S2

Diffuseur : Netflix
Studio : Polygon Pictures
Genre : Action, Mystère, Horreur, Surnaturel

Les événements se déroulant dans cette seconde saison font suite à ceux de l’épisode 13 de la première saison. En effet, la 2ème saison se centre principalement sur les péripéties de Kei et Kô, tous deux désormais recherchés activement par les forces de l’ordre japonaises. Traqués comme des bêtes sauvages, nos deux héros n’ont désormais d’autres choix que d’arrêter l’Ajin Sâto afin de prouver leur innocence aux yeux de tous, et accessoirement, regagner la confiance des populations nippones. Suite à l’attaque de l’Ajin Sâto et de ses compères sur le siège de la société pharmaceutique Grant, les Ajins vivant sur le sol nippon sont désormais considérés comme une menace de première ordre par le gouvernement nippon. Kei, qui vivait paisiblement dans les montagnes, fut repéré et dénoncé par un villageois. Notre héros décide donc de prendre ses jambes à son cou, mais Tosaki Yû ainsi que la brigade Anti-Ajin sont déjà à sa recherche. Notre héros n’a donc d’autres choix que de s’allier à Kô afin d’échapper aux forces de l’ordre nippone. Fuir ou affronter Sâto ? Kei et Kô semblent avoir fait leur choix et il n’est pas question de laisser une minute de répit à l’ennemi ! Les deux jeunes Ajins ont bel et bien l’intention d’orchestrer une vendetta punitive à l’égard de Sâto et de ses sbires. De son côté, Sâto est fermement résolu à éliminer toutes les personnalités impliquées dans le trafic d’Ajin. Les dés sont lancés et le marathon infernal est sur le point de débuter… Qui de Sâto ou de Kei triomphera ?

Il s’agit de la suite de la saison 1 qui avait été diffusé en début d’année de 2016.

La 3D n’a malheureusement pas évolué est reste assez rebutante, toutefois tous comme pour la 1ère saison le scénario vient compenser ça. L’histoire devient plus prenante avec de nombreux rebondissements, des personnages qui sont un peu plus développés. En revanche les 2 openings ne sont pas terrible, la faute à un visuel et une musique qui ne vont pas ensemble, quand à l’ending celui-ci à une musique et un visuel qui vont bien ensemble toutefois la musique est peut-être un peu trop douce pour l’animé et le visuel vous spoil toute la saison.

Malgré ces défauts si vous n’avez pas encore vus la saison 1, je vous recommande quand même de la regarder car le scénario compense vraiment tous ses défauts, et qu’il y a tout de même une scène de combat qui utilise très bien la 3D qui vaut le détour. Sans oublier Izumi et Eriko qui sont mignonnes comme un cœur.

 

Bungô Stray Dogs 2

Diffuseur : Crunchyroll
Studio : Bones
Genre : Mystère, Surnaturel

Cette saison 2 se divise en deux parties. La première adapte l’un des tomes du light novel Bungo Stray Dogs, centrée sur le passé de Dazai. La seconde partie reprend directement après la fin de la première saison. Avant de rejoindre l’Agence, Dazai vivait une vie très différente et n’avait que deux amis proches : Sakunosuke Oda et Ango Sakaguchi. Mais des événements liés à ces homes vont peu à peu le faire changer.

Suite de la saison 1 diffusé au printemps, on commence par un flashback de 4 épisodes ce qui est assez perturbant après la montée de pression à la fin de la saison 1. Néanmoins le flashback permet d’apporter un bon développement au personnages de Dazaï et permet de bien préparer le terrain pour la suite des événements. La suite est quand a-t-elle très bien faites avec des répliques soignées, un peu d’humour et pas mal de rebondissements. Pour ce qui est de la partie animation on retrouve le côté cartoonesque, mais on a aussi une amélioration de l’animation en générale. Et concernant les openings et endings ceux-ci sont de très bonne qualité. Et si je devais ajouter une raison de le regarder KYOUKA !!!

Sound! Euphonium 2

Diffuseur : Crunchyroll
Studio : Kyoto Animation
Genre : Musique, Drame, School Life

Comme je suis un gros relou je vais commencer par pointer un point insignifiant qui m’agace. Qu’est-ce que c’est que l’or de consolation, depuis la saison 1 on en entends parler mais on n’a toujours pas d’explication. Certains vont dire c’est quand ta la médaille d’or mais que tu n’as pas gagné, mais dans ce cas à quoi sert l’argent ?

Après cette parenthèse inutile revenons à ce qui nous intéresse, l’animé. Que voulez-vous que je vous dise ? C’est très bon visuellement ça reste dans la même lancé que la saison 1 est c’est magnifique, tant aux niveau des décors, des jeux de lumières, des mouvements de caméras etc. Pour la musique ça reste aussi bon on a le droit à de très bon solo que ce soit de trompette, d’eupho ou de saxophone (celui que j’ai préféré). Les personnages sont bien développés particulièrement le personnage d’Asuka.

capture-decran-422

On a également le droit à un concert où il n’y a pas de pensée ou autres, où tout le message est visuel ce qui est intéressant même si cela peut-être un peu déstabilisant. Bref un très bon animé à voir.

Keijo !!!!!!!!

Diffuseur : Crunchyroll
Studio : Xebec
Genre : Sport, Shonen, Ecchi (et surtout WTF)

Nozomi Kaminashi, une jeune lycéenne de 17 ans extrêmement douée en gym, est souvent assaillie pour qu’elle rejoigne de grandes écoles d’athlétisme après le secondaire. Cependant, cela ne l’intéresse pas car elle cherche juste à gagner plein d’argent pour aider sa famille relativement pauvre. Pour cela, Nozomi a une autre idée en tête : devenir joueuse de keijo, un sport où il faut rester sur une plateforme sur l’eau et faire tomber son adversaire en dehors avec seulement l’aide de ses fesses et sa poitrine…

Cette animé est un concentré de What The Fuck, mais qu’est ce qu’il est cool. L’animé à une animation correcte, même si sur les 2 derniers épisodes ont sens un peu que les animateurs étaient pressés d’aller acheter leurs derniers cadeaux de Noël. Niveau scénario, c’est un bon animé de sport qui est assez shonen, avec bien sur un côté décalé. Même si vous pouvez être réticent à cause du ecchi je vous le recommande.

Mention spécial aux personnes qui ont fait la traduction et qui ont réalisé une traduction des plus magnifiques particulièrement aux niveau des coups spéciaux et des jeux de mots.

tumblr_of0fe92q8b1rd6sdio1_500
ce qui vous attends si vous regardez pas Keijo !!!!!!!!

Izetta: The Last Witch

Diffuseur : Crunchyroll
Studio : Ajia-Do
Genre : Action, Militaire, Historique

En 1939, la nation impérialiste de Germania commence à envahir les pays voisins. Depuis, la guerre s’est propagée à travers toute l’Europe. Un an plus tard, une sorcière du nom d’Izetta se réveille après un long sommeil. Cette dernière décide de protéger Fine, l’unique fille de Rudoph III et héritière au trône du petit royaume d’Eylstadt. Izetta & Fine devront faire face à l’empire de Germania qui a attaqué le royaume !

Izetta est un animé qui montre encore une fois le problème de la plupart des originaux de ces dernières années. Bien qu’il commence de manière intéressante, comme l’animé est limité à 12 épisodes on se retrouve avec un rythme qui s’accélère, avec une animation médiocre ce qui n’es pas pour aider l’animé. Rajoutons à ça du fan-service alors que l’anime n’en avait pas besoin, mais bon il faut bien vendre les DVD et les BluRay. On a toutefois droit à une fin correcte même si certains points peuvent décevoir.

En résumé ça aura était une déception pour moi.

Occultic;Nine

Diffuseur : Wakanim
Studio : A-1 Picture
Genre : Science-Fiction, Mystère

Yuuta Gamon est un élève de première. Dans l’espoir de faire fortune, il gère le blog d’occultisme Kiri-Kiri Basara, qui traite de sujets mystérieux jours et nuits dans le but de « taillader et trancher » grâce à la science la myriade de phénomènes paranormaux qui ont lieu dans le monde. Mais grâce à son blog, il se retrouve entouré d’excentriques complètement enragés. En temps normal, ces personnes ne se seraient jamais rencontrées, mais le destin les a inexplicablement rassemblées. Seulement maintenant, de nombreuses petites «incongruités» surgissent autour d’eux.

Bon par quoi commencé ??? Ah oui je vous ai déjà dit qu’il y avait SAKURA AYANE qui doublé un personnage. Pourquoi j’insiste là-dessus ? Parce que j’adore sa voix (et aussi parce que c’est la doubleuse de Tsubaki). Mais bon je m’égare, pour parler d’Occultic;Nine c’est un animé oppressant avec une très bonne ambiance et un rythme rapide qui appuie cette impression. L’animation quant-a-elle bénéficie de jolies décors, mais je n’ai en revanche pas aimé l’animation des personnages. A chaque fois j’ai cette impression qu’ils sont mal détourés avec cette espèce de blanc au niveau des traits. L’opening et l’ending sont quant à eux de très bonne qualité. Et pour ce qui est de l’histoire celle-ci est plutôt agréable particulièrement avec la fin qui arrive à ne pas tomber dans la facilitée de faire une fin bisounours et avec la prestation de Sakura Ayane qui devient fantastique sur la fin. Je vous recommande donc vivement de le regarder.

amerxk8

Girlish Number

Diffuseur : Anime Digital Network
Studio : Diomedea
Genre : Slice of Life

Chitose Karasuma est une étudiante qui ne veut pas d’une vie ennuyeuse. Pour son passage à l’âge adulte, elle décide de réaliser son rêve et tente de devenir doubleuse professionnelle (Seiyuu).

Un personnage égocentrique, narcissique, imbu de sa personne et vantard voilà une présentation du personnage de Chitose qui est seiyu. C’est au travers de ce personnage qu’on va découvrir un peu l’industrie de l’animation et plus précisément le milieu du doublage avec une vision très sarcastique. L’animé aborde plutôt bien le thème est arrive à le rendre intéressant. Puis le personnage de Chitose est génial.

Flip Flappers

Diffuseur : Anime Digital Network
Studio : Studio 3Hz
Genre : Science Fiction, Comédie

Flip Flappers se centre sur deux adolescentes dont la rencontre va tout bouleverser. En effet, Papika et Kokona vont se retrouver dans une autre dimension se nommant « Pure Illusion » où elles devront partir à la recherche d’un mystérieux cristal appelé « Shard of Mimi », permettant à son détenteur de réaliser n’importe quel vœu. Alors qu’elles se retrouvent en grave danger, l’éclat de Mimi brille et permet aux deux filles de se transformer en magical girl.

Un animé qui mélange science-fiction et comédie avec du fun. Chaque épisode raconte une petite aventure de Cocona et Papika dans l’univers de PURE ILLUSION, puis au fur et à mesure des épisodes une petite histoire sympa va se mettre en place. L’animation quant à elle nous offre du jolie sakuga porn notamment lors des scènes de combat le tout avec de très jolie couleurs. L’opening et l’ending sont de bonne qualité, et l’ending est vraiment superbe tant au niveau de la musique avec les petits Flip Flap Flip Flap qu’avec le visuel qui fait penser à un petit comte. Rajoutons à cela une best girl des plus charismatique Sayuri et non le fait qu’elle ne soit pas omniprésente dans l’animé n’est pas un défaut, elle est comme une étoile filante, elle apparait pas longtemps mais nous émerveille toujours autant.

capture-decran-75

Fune wo Amu

Diffuseur : Amazon Prime Video
Studio : Zexcs
Genre : Slice of Life, Drame, Romance

Mitsuya Majime et Masashi Nishioka sont deux hommes que tout oppose : l’un est maladroit et peu social, tandis que l’autre est plus extraverti. Ils ont toutefois un point en commun : leur travail dans le milieu de l’édition. Un jour, ils sont tous les deux sollicités pour publier un tout nouveau dictionnaire. Un ouvrage censé marquer le millénaire sous le nom du « Grand Passage »

Cette animé est très sympathique, je ne voyais pas trop comment il allait aborder le thème de l’édition de dictionnaire et arrivé à nous faire découvrir ce milieu et finalement c’est fait de manière très sympa. On retrouve le thème de l’entreprise Japonaise mais on voit aussi comment se fabrique un dictionnaire. On a également le droit à de petites réflexions sur les mots et leurs sens qui sont intéressantes, le tout avec des métaphores et un peu de poésie. Rajoutons à cela une pointe de culture sur le Japon. Et même si l’ellipse dans un anime si court peut paraitre étrange, cela montre que faire un dictionnaire c’est long sans pour autant gêner le récit. Si vous ne l’avez pas vu je vous recommande d’y jeter un œil car cette animé vos vraiment le détour et que c’est un animé dont on a très peu entendu parler.

Getsuyoubi no Tawawa

Diffuseur : Aucun
Studio : Pine Jam
Genre : Slice of Life

Il s’agît de petite histoire courte sur les difficultés à aller travailler le lundi, l’anime raconte des petites scènes du quotidien avec des personnages féminins à forte poitrine. Ce ne sera pas l’animé de l’année mais ça reste sympa pour tuer le temps.

Conclusion

Ce fût une saison riche en animés, beaucoup d’animés de qualité si bien que j’ai dû en mettre certains en pause. Je vais maintenant vous laissez

Publicités

Une réflexion sur “La Parenthèse saisonnière #Automne 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s